Conduire pendant une interdiction de conduite: possible ou non?6 Février 2020  |  

Conduire pendant une interdiction de conduite: possible ou non?

Si vous avez été reconnu coupable d’une infraction menant à une interdiction de conduite obligatoire, votre permis a été révoqué et il vous est interdit de conduire pendant une certaine période de temps, déterminée selon le type d’infraction, la décision du juge et vos antécédents.

L’interdiction de conduite est une ordonnance à ne pas prendre à la légère avec des conséquences non négligeables. Si vous prenez le risque de conduire tout de même et que vous êtes intercepté, vous commettez une nouvelle infraction qui vous encourt une peine d’emprisonnement jusqu’à 5 ans, une amende maximale de 5000$ et la mise en fourrière du véhicule utilisé pour 30 jours.

Il est tout à fait compréhensible que de ne pouvoir conduire pendant un certain temps peut vous compliquer la vie dans l’organisation de vos déplacements. Sachez que dans certaines mesures spéciales et après une période minimale requise passée, vous pouvez demander un permis restreint. Celui-ci vous permettra de conduire à l’aide d’un antidémarreur éthylométrique approuvé par la SAAQ. 

Si vous avez commis une telle infraction, il est primordial de faire appel à un expert dans ce genre de situation. Les conséquences sur votre vie sont majeures et ne doivent pas être ignorées. Vous méritez une défense solide et une aide appropriée pour vous sortir de ce mauvais pas. 

Pour un appui dans vos démarches personnalisé, appelez un de nos avocats criminaliste spécialisés dans ce type de dossier pour discuter de vos options.

Retour

Recherche

Archives

Association
professionnelle
Barreau du Québec