Quand et pourquoi recourir à un avocat en droit criminel pour une infraction routière17 Octobre 2019  |  Source: L'Écho de Laval

Quand et pourquoi recourir à un avocat en droit criminel pour une infraction routière

La SAAQ est très claire sur le fait qu’une infraction routière relève du Code criminel. Avec des sanctions pouvant aller jusqu’à 50 000 $ ou de la prison ferme, il est indispensable de faire appel à un avocat criminaliste si vous devez plaider votre dossier devant la Cour.
 
Ne pas sous-estimer la gravité du crime
Songez qu’une étourderie, une mauvaise manipulation, une mauvaise estimation de distance de freinage ou de vitesse (sans parler de conduite sous influence), la distraction d’un téléphone cellulaire, sont autant de causes qui peuvent coûter la vie aux piétonniers ou aux passagers d’un véhicule que vous heurtez. Si vous êtes coupable d’un de ces faits, vous êtes en infraction au Code de la route et selon la gravité des faits qui vous sont reprochés, vous relevez du Code criminel.
 
Si vous êtes reconnu coupable, vous serez condamné non seulement à une révocation ou annulation de votre permis de conduire, une amende souvent élevée, la possible interdiction d’immatriculer à l’avenir un véhicule et parfois un emprisonnement.
 
Infraction répétée
Une infraction routière à répétition, même de simples amendes répétées, peut occasionner l’ouverture d’un casier judiciaire et entraîner une comparution devant la justice. Contester ou plaider sa non-culpabilité, négocier avec le procureur ne sont pas des démarches faciles et les conseils d’un avocat en droit criminel ne seront pas inutiles pour bien vous défendre.
 
L’avocat peut vous obtenir un acquittement, une réduction de points de pénalité ou plaider votre défense. Il interviendra pour vous aider à mettre en place votre réponse à l’accusation, vous aider à mettre en avant votre non-responsabilité, fournir des preuves supplémentaires, négocier avec le procureur une demande de remise de peine ou demander la rétractation d’un jugement. En cas de récidive, il vous permettra d’éviter que le cumul de vos condamnations n’évolue pour le pire.

Arrestation sur place
En cas d’arrestation sur place, évidemment, le recours à un avocat s’impose comme une obligation. Tout conducteur arrêté par les forces de l’ordre a droit à un avocat. Y compris avant de remettre un échantillon de son haleine. Savez-vous que les résultats d’un alcootest ne peuvent pas être utilisés pour prouver une conduite avec capacités affaiblies si les résultats n’ont pas été au préalable interprétés par un expert ?

Infraction mineure
Dans le cas d’une infraction mineure (stationnement, vitesse...), si vous refusez de payer l’amende et contestez le constat d’infraction, vous plaidez de fait non coupable. C’est alors un processus juridique qui s’engage et qui peut être plus ou moins complexe. La prochaine étape est l’avis d’audition de la cour et donc, le procès. Avant de vous lancer, pensez a minima à une consultation pour connaître vos droits et les risques auxquels vous vous exposez. Une consultation est un petit investissement qui peut vous économiser de grosses sommes d’argent en fin de compte.
 
Un avocat pourrait aussi bien s’avérer nécessaire pour défendre votre dossier que vous conseiller de renoncer à la contestation de vos amendes. Pour tout besoin ou toute information, contactez nos avocats criminalistes sans plus attendre. 

Lire l'article complet de L'Écho de Laval

Retour

Recherche

Archives

Association
professionnelle
Barreau du Québec